Nouvelle année en poésie

– à défaut de se faire –

Les éditions Jas sauvages sont heureuses de pouvoir vous proposer de commencer l’année en poésie! Voici un recueil solaire de Yves Ughes, émouvant, réconfortant, plein de silhouettes fortes et hautes en couleurs. Nous aurons l’occasion de venir vous en parler en 2021 (si la Covid est d’accord), de Marseille à Strasbourg, en passant par Grasse, Montpellier….., etc…. Mais d’ores et déjà, vous pouvez vous délecter à le découvrir par vous-même. Le commentaire de Caroline Labat-Schreiber (voir un extrait ci-dessous) vous communiquera son enthousiasme de lectrice.

Bonne année à tous! Avec la poésie, c’est mieux!

Les éditions Jas sauvages

à défaut de se faire. Voilà un titre qui donne l’impression de laisser filtrer une espèce de regret, celui de l’orgueil abandonné. De fait, quiconque d’un peu lucide est amené à renoncer à la formule tonitruante de ceux qui demeurent imperturbablement fiers d’eux-mêmes : « Je me suis fait tout seul, moi, Madame… » Et cependant la compensation est doublement belle : tout d’abord, elle offre le bien-être de la reconnaissance, voire de l’admiration. Car l’envers de ce manque est profusion, due à d’autres.
Yves Ughes le découvre en observant le courage généreux et la force joyeuse de ses humbles ancêtres et de sa famille émigrée d’Italie, ou le charme sensible d’une amoureuse. Plus largement, il rend grâce à l’existence qui l’a installé dans ce dynamisme d’être, dans l’azur, les senteurs et les saveurs du pays niçois, et dans une voie d’accomplissement de soi, par l’intelligence des livres et les trésors de la culture.
Autrement dit, l’amorce de ce titre ne se comprend que par sa contrepartie tacite, il n’est rien qui ne nous soit donné, transposition de l’apostrophe biblique : « Qu’as-tu que tu n’aies reçu ? » Une philosophie de la vie s’imprime ainsi dans la formule initiale du livre, ainsi qu’un art discret et pudique de la louange.

Caroline Labat-Schreiber

Ce contenu a été publié dans Rencontres sur la route, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *