Ormea, ville d’art, de poésie et de rencontres.

Ormea est une ville qui établit la jonction entre la Ligurie et le Piémont, sur la route qui va d’Imperia à Cuneo. Une ville vaillante, portée par des hommes et des femmes qui croient en la force de leurs montagnes et en leur héritage patrimonial. J’y ai été invité ce samedi 11 juillet à double titre, en tant que Président de Podio et comme poète. J’étais ainsi l’un des deux invités d’honneur présidant à la remise des prix d’un concours poétique.



Il est toujours confondant de constater à quel point la poésie -cette poésie si souvent ignorée par nos médias, si souvent décriée- peut travailler en profondeur.
Deux heures durant, des textes de grande qualité ont été lus : les textes primés, soit en métrique classique soit en vers libres. Le tout ponctué par la merveilleuse et fluide et limpide intervention d’une remarquable harpiste. De Simon and Garfunkel aux légendes locales, tout a vibré en ces cordes pincées, caressées, choyées et accompagnées par une voix cristalline.

Personnellement j’ai été fortement frappé par la lecture de mes textes faite par Clarice Basso. Par sa voix et par l’Italien, il m’a semblé tout simplement les découvrir. Accueilli par le Président de l’Association Ulmeta, le public dense et attentif, a pu entendre les liens poétiques et culturels qui unissent Podio et Ulmeta, Vence et Ormea, la France et l’Italie.

Nous avons connu un accueil des plus riches et des plus chaleureux.

Vence et Ormea ont en commun d’être deux villes en forme de cœur.

Ce n’est pas le seul lien.

Il y a fort à parier -la volonté est là- que ces cœurs continuent de battre à l’unisson.

Ce contenu a été publié dans Hors les murs, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *