Plaisir d’un jour 18

La poésie n’a en soi rien à faire avec la politique, encore faut-il que rien ne soit politique. Le poète vit avec les autres, s’il ne vit pas obligatoirement d’eux, et donc il baigne malgré lui dans le modèle de société où il réside. Les poètes, comme toute autre tranche de population, sont traversés par les clivages partisans, capables du pire comme tout un chacun. Ezra Pound fut clairement et fondamentalement fasciste. Il le paya d’une cage de fer à Pise en 1945, selon la légende, et de 13 années d’internement psychiatrique, selon les lois américaines.
Celui qui fut l’ami d’Hemingway, de Yeats, de TS Eliot, de Joyce, etc… a révolutionné les lettres anglaises au tout début des années folles, avant que de prendre fait et cause pour Mussolini.
Je donne ces éléments factuels, car l’art n’excuse pas tout. Et qu’il importe de savoir toujours ce qui se cache derrière un auteur.

Canto LXXVI

« …
J’ai eu pitié des autres
probablement pas assez, et seulement quand cela me convenait parfaitement.
Le paradis n’est pas artificiel,
l’enfer non plus.
Survint Eurus consolateur
et au coucher du soleil la pastorella dei suini
rentrant les cochons, benecomata dea
sous le nuage deux fois ailé
comme plus et moins qu’un jour
près des poteaux de pierre aussi doux que savon où San Vio
rejoint il Canale Grande
entre Salviati et la maison qui était celle de Don Carlos
flanquerai-je tout ça à l’eau.
Le bozze “A Lume Spento”
et près de la colonne Todero
dois-je changer de rive
ou attendre 24 heures,
libre alors, en cela la différence
dans le grand ghetto, qui se dresse à gauche
avec le nouveau pont de l’Era où était cette horreur
Vendramin, Contrarini , Fonda , Fondecho
et Tullio Romano sculpta les sirènes
comme dit le vieux gardien : de sorte que depuis
personne n’a réussi à les sculpter
pour la boîte à bijoux, Santa Maria Dei Miracoli,
Dei Greci, San Giorgo, l’emplacement des crânes
dans le Carpaccio
et dans les fonts baptismaux à droite quand on entre
se trouvent tous les dômes d’or de San Marco
Arachné, che mi porta fortuna, va-t-en filer sur cette corde de tente
Onkle Georges dans Brassitalo’s abbazia
voi che passate per questa via :
D’Annunzio vit-il ici?
dit l’américaine, K.H.
“Je ne sais pas ” dit la vieille Veneziana
“cette lampe est pour la Vierge”.
“Non combattere” dit Giovanna,
voulant dire : travaille pas si fort,
Arachné che mi porta fortuna ;
Athéna, qui te fait du tort?
…. »

Le seul élément « positif » dans cette catastrophe humaine est que Pound, cet anticapitaliste au nom de monnaie britannique, n’eut pas de sang sur les mains. On ne peut pas en dire autant de Sade, par exemple, n’en déplaise à Sollers.

Okuba

Ce contenu a été publié dans Rencontres sur la route, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *